Diamond Head

Né dans la cave en pleine insurrection punk, Diamond Head a forgé comme un forgeron pour s’inscrire comme un des plus intéressants des underdogs de cette fameuse NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal).

 

C’est son album culte de 1980, « Lightning to the Nations » alias «The White Album», qui allait donner des idées à Lars Ulrich (futur leader de Metallica), son fan N°1. Depuis, Diamond Head vit sur les royalties de son bienfaiteur (quatre morceaux repris dont le fabuleux « Am I Evil ») et élabore, contre vents et marées, de nouvelles petites pépites de hard old school.

 

Le band du guitariste Brian Tatler sera notre première tête d’affiche sur cette édition 2020 et axera sa prestation de 1h30 sur le fameux album blanc ainsi que sur ses très convaincantes dernières productions.